13 mai 1940 au nord de Namur

13 mai 1940

 

Rapport du Lt Colonel de Gournay, chef d'état-major de la 5e D.I.N.A.

Journée du 13 mai et nuit du 13 au 14 mai

Reconnaissance et occupation de la position au Nord de Namur

  • a) Secteur Ouest
    Au cours de la nuit et de la matinée du 13, le 24e R.T.T. occupe les emplacements suivants:

P.C. CDT                                                                 La Falize
C.R.E.                                                                      Bois Nord de la Falize
II/24                                                                           Château d'Emine
III/24                                                                          Village d'Emines
1er B.M.M.                                                               Fort de Cognelée
I/24 en réserve à la disposition du Colonel
Cdt le 24e R.T.T.                                                     Vedines

Après reconnaissance, Colonel Cdt le 24e R.T.T. reporte son P.C. au château de St Marc.

  • b) Secteur Est (secteur belge)
    Parti à 3 heures de Floriffoux, le Cdt de l' ID/5NA prend contact à son passage à Vedines avec le Cdt du I/24 Cdt le I/24e R.T.T. parcourt rapidement le secteur belge et se rend au P.C. du Général Cdt le Secteur. Ce P.C. était installé dans des carrières près de la sortie de de Namur à l'Est de la route Namur Louvain.

    Le secteur belge qui s'étendait de la route Namur Louvain à la Meuse était réparti en 2 S/Secteurs

S/Secteur Est : aux ordres du Colonel Cdt le (7ème) Rgt ardennais ayant :
1 Btn à Gilbressée
1 Btn à Beauloye

La 2e Division ardennaise prolongeait au Nord de Beauloye (au nord de la route Namur Louvain) un front tenu par les troupes de la Place de Namur.

Après avoir pris contact avec les Cdts du S/Secteur Belge le Cdt le l' ID/5NA se rend à 11 heures au P.C. de la 5e D.I.N.A. au château de Flawinnes pour y rendre compte de la situation du secteur belge.

Il y reçoit la mission ci-après :

Mission du Cdt de l'ID/5NA :

  • a) Assurer la liaison avec la 5e D.I.N.A. et les forces belges de la place de Namur. Tenir dans ce but l'intervalle entre le Fort de Cognelée, tenu par le 1er B.M.M. et Beauloye tenu par les Belges.
  • b) Maintenir l'intégralité de la position belge passant Beauloye, le fort de Gilbressée et le ravin de Marches les Dames. En cas de fléchissement des forces belges, contre attaquer l'ennemi qui réussirait à y prendre pied.

Moyens :

Le Cdt de la 5e D.I.N.A. dispose :

  • a) Du 14e Rgt de Zouaves dont 1 Btn reste déployé entre le front de Cognelée et Beauloye, les 2 autres étant reservés, derrière le secteur belge;
  • b) De l'appui direct d'un groupe de 75 du 22e R.A. Eventuellement, le reste de l'artillerie de la 5e D.I.N.A. sera en mesure d'agir au profit du 14e Zouaves.

Organisations défensives.

Le secteur de la 5e D.I.N.A. et le secteur belge à l'est de la route Namur Louvain comportaient quelques organisations défensives.

Les forts d'Emines, de Cognelée et de Gelbressée qui n'avaient pas été modernisés n'offrent que peu de valeur défensive, mais leurs intervalles avaient été organisés et l'ensemble constituait une bonne position de défense.

Ces organisations comportaient :

  • Une position de résistance dont la ligne principale faiblement protégée par des obstacles antichars et des réseaux de fils de fer discontinus ne comprenait que quelques éléments de tranchées et quelques emplacements d'armes automatiques.
  • Une position d'arrêt, à contrepente, flanquée par les forts en constituaient les principaux bastions.

Cette dernière position était protégée par un profond fossé antichars presque continu. Elle était renforcée par quelques blockhaus bétonnés, les champs de tir ne dépassaient pas 3 à 400 mètres mais ils étaient bien dégagés et très bien vus des observatoires de l'artillerie et de la défense. 

Mouvements exécutés dans l'après-midi du 13 mai et la nuit du 13 au 14 Mai

1. Installation des P.C. de S/Secteurs
A partir du 13 mai, 11 heures, les P.C. du Colonel Cdt le 24e R.T.T. et l'ID/5NA sont respectivement au château de St. Marc et à la sortie sud du village des Comognes ?; le dernier P.C. est à proximité d'excellents observatoires donnant des vues sur le secteur belge et la droite de secteur de la 5e D.I.N.A.

2. 14e Zouaves
Embarqué en camions, le 13 mai à 16 heures ce régiment débarque à la tombée de la nuit à Belgrade (sortie Ouest de Namur) et gagne au cours de la nuit les emplacements qui lui sont assignés, savoir I/14 déployé entre le fort de Cognelée et Beauloye.
II/14 et III/14 réservés à la disposition du Colonel Cdt l'ID/5NA aux lisières nord et nord ouest du village des Comognes ? (ndlr: nom illisible sur l'original)

3.    Artillerie
22e R.A.Arrivée dans la nuit du 14 mai dabs les bois de la Floches (ndlr : nom illisible sur l'original) (BER ; I et III/22 RA et le Bois du Roi, près du village de Floriffoux (II/22)
Le III/22 R.A. reçoit la mission d'appui direct d4 14e Zouaves (position de tir au Chêne Rond et à l'Est de l'Hoyoux)
Le I et le II/22 R.A. sous le commandement du Colonel Zalay constituent le groupement d'appui direct du 24e24e R.T.T. (position en zone Beauvallon ST. Servais.
La reconnaissance de ces positions de tir reste à exécuter en fin de matinée du 14 mai.

4.     6e R.T.M.
Ce régiment placé en réserve du Corps d'Armée reçoit ordre de défendre la coupure de l'Hoyoux, en liaison au Nord avec le 150e R.I. de la 12e D.I.M. au sud avec la place belge de Namur PC ferme 1 km S.E. de Suarlée.
Dispositif : du Nord au Sud II/6, I/6, III/6. Reconnaissance effectuée dans l'après-midi du 13. Mise en place au cours de la nuit.

Activité de l'ennemi

La place de Namur couverte par les D.L.M. n'est pas encore au contact avec l'infanterie ennemie mais est violemment bombardée par l'aviation ennemie ; qui au cours de la matinée du 13 rend, par ses destructions, la circulation impraticable aux voitures dans les rues de la ville obstruée par les fils des tramways électriques et les matériaux accumulés.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site