15 mai Namur Jemeppes

Repli de la 5ème D.I.N.A. de la position sur la Dyle
 à la frontière française.

 

A./ Journée du 15 mai.

Le 15 mai, vers 5 (?) heures, la 5ème D.I.N.A. reçoit l’ordre de replier immédiatement tous ses éléments sur la coupure d’Houyoux qui constituent les nouvelles positions de défense.

Le repli immédiat de la 5ème D.I.N.A. rendrait impossible le repli de la 2ème Division ardennais qui ne peut, par suite des destructions effectuées par l’aviation ennemie à Namur s’exécuter que par ? et le secteur de la 5ème D.I.N.A.

Le Cdt de l’ID/5NA prend dès réception de cet ordre les mesures préparatoires à l’exécution du mouvement mais rend compte aussitôt :

1° au général cdt la 5ème D.I.N.A.
2° au général cdt la 2e Division ardennaise, des inconvénients graves que comportaient le repli non coordonné des forces françaises et belges.

Après convocation à la citadelle de Namur auprès du Cdt de la Place, le Cdt de la 2e Division ardennaise reçoit ordre d’effectuer son repli à partir de 10 heures. Cet ordre implique la résistance de la 5ème D.I.N.A. au contact d’éléments légers ennemis jusqu’à l’écoulement de la 2e Division ardennaise par Vechines ( ?)

Le II/14 zouaves à cheval sur la route Namur Louvain couvre le repli de la 2e Division ardennaise. Il constitue ensuite avec le I/24 R.T.T. l’arrière garde de la 5ème D.I.N.A. aux ordres du Cdt Guillebaud.

Le mouvement s’exécute sans grande difficulté, l’ennemi n’étant pas encore en mesure d’agir en forces sur le front de la 5ème D.I.N.A.

Le 15, à la tombée de la nuit, tous les éléments de la 5ème D.I.N.A. sont parvenus à la coupure d’Houyoux.

            14e zouaves P.C. à Flawines
            24e 24 R.T.T. P.C. à Commognes

Le P.C. de l’ID/5NA est établi à la ferme 1 km S.E. de Suarlée

Des dispositions sont prises immédiatement pour la défense de la coupure d’Houyoux.

Mouvement du 6e R.T.M.

Le 6e R.T.M. en réserve de C.A. reçoit dans la nuit du 14 au 15 l’ordre de franchir la Sambre et s’appuyant à l’est sur la Meuse de se porter dans un 1er bond au sud des forts de Malonne dans un (2e ?) bond à hauteur des forts St/Heribert.

Le Lt Colonel cdt le 6e R.T.M. dispose pour l’exécution de cette mission :

            De son régiment, des éléments du GRD95 stationnés à Floriffoux (escadron moto et escadron à cheval) et d’une cie de chars stationnés à ??sion.

Le mouvement s’exécute le 15 dès le lever du jour. Les 3 Btn accolés refoulent les éléments légers ennemis qui avaient franchi la Meuse en avant de Namur. Le 2e objectif est atteint à 11 heures.

Le Lt. Colonel cdt le 6e R.T.M. reçoit alors l’ordre du Cdt du Ve CA de repasser au nord de la Sambre et d’assurer la garde du pont de cette rivière entre Namur (exclu) et Soye.

A1( ?) heures le Lt. Colonel cdt le 6e R.T.M.reçoit  du Général Cdt le IIe C.A. l’ordre :

            1°) de laisser 2 de ses bataillons à la garde du pont de la Sambre (Ces 2 Btn sont remis à la disposition du Général Cdt la 5ème D.I.N.A.

2°) de constituer avec
                        - le II/6e R.T.M.                                 ) sous le
                        - Cie de chars                                  ) commandement du Lt. Colonel
                        - l’escadron moto du GRD 95       ) cdt le 6e R.T.M.
un détachement de liaison entre le 5e D.I.M., division de gauche de la 9e armée qui opère au sud de la Sambre et le Ve C.A.

(Voir – rapport particulier du Lt Colonel Marioge cdt le 6e R.T.M. sur l’action de ce détachement qui échappe complètement à partir de cette date au Commandement du Général cdt la 5ème D.I.N.A.

B/ Nuit du 15 au 16 mai

Avant même que ses derniers éléments fussent arrivés sur la coupure de l’Houyoux, la 5ème D.I.N.A., la 5ème D.I.N.A. recevait l’ordre de poursuivre au cours de la nuit, son mouvement de repli en direction de Charleroi et de tenir pendant la journée du 16, entre la 12e D.I.M. déployée à la gauche de la Sambre une position de résistance passant par les lisières Est de Lambrisart (Il s’agit plutôt de Lambusart) et le coude de la Sambre entre Farciennes et Pont-de-Loup.

Cette division doit couvrir son mouvement et protéger les destructions des ponts sur la Sambre :

1° - laisser jusqu’au 16 au lever du jour une arrière garde sur la coupure de l’Houyoux.
2° - établir à hauteur de Jemeppes un détachement de recueil chargé de protéger le repli de l’arrière garde et de retarder l’avance ennemie jusqu’à ce que la 5ème D.I.N.A. soit installée sur la position de Lambusart.

Le mouvement de nuit de la 5ème D.I.N.A. s’effectue difficilement par des routes encombrées de détachements de différentes Gdes Unités circulant dans tous les sens.

L’arrière garde est constituée par les I/ et III/14e Zouaves aux ordres du Lt-Colonel Galtier.

Le détachement de recueil par le II/14e Zouaves et le I/24e R.T.T. aux ordres du Cdt Guillebaud, cdt I/24e R.T.T. Ce dernier détachement est en place à Jemeppes vers 3 heures.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×