16 mai repli ouest Charleroi

Journée du 16 mai 1940

 

1° - repli de l’arrière garde -

A 6 heures, après destruction du pont sur la Sambre, l’arrière garde commence son mouvement de repli.

Le décrochage s’effectue avec difficulté à la sortie ouest de Namur. Des éléments ennemis se sont infiltrés sur la gauche du dispositif du 14e Zouaves et tentent d’encercler des éléments de la 3e Cie et de la C.A.B./3 Le 1/14 zouaves ne peut par suite commencer son mouvement qu’à 7 heures. Il perd l’officier et une cinquantaine d’hommes. La C.A.B./3 perd l’officier et une section de mitrailleuses. Le mouvement s’effectue normalement.

2° - Garnison permanente de la position de résistance –

Après reconnaissance par le Cdt de l’ID/5NA, la position de résistance est occupée par un détachement aux ordres du Cdt Thomas (qui assure le commandement provisoire du 6e R.T.M. en l’absence du Lt Colonel Marioge).

Ce détachement comprend :
            - organes régimentaires du 6e R.T.M.
            - 1/ et III/6e R.T.M.
            - 1° Bat. De mitrailleurs
            - Bies antichars n°10 et 655
            - escadron à cheval et escadron de mitrailleuses et d’engins du GRDI n°95
            - appui d’artillerie III/22 R.A.C.

3° - Unités réservées (encore en cours de déplacement au cours de la journée du 16)

14e zouaves (après exécution de sa mission d’arrière garde) Chatelineau
Ce régiment ne parvient à cette localité que vers la fin de l’après-midi du 16. Il ne reçoit le II/14 zouaves détaché à Jemeppes qu’au début de la nuit du 16 au 17.

24e R.T.T. Gilly-Corbeau où il arrive en fin de journée du 16 après avoir subi quelques pertes en hommes et matériel roulant à la suite de bombardements par l’aviation et l’artillerie ennemies. Le I/24e R.T.T.détaché à Jemeppes ne le rejoint que dans la nuit du 16 au 17.

22e R.A. (moins le III/22 R.A.) Hauchie ( ?) les Haies
222e R.A. quartier sud de Charleroi

4° - Mutation dans le commandement

Le 16 à 10 heures, le Général Agliany Cdt la 5ème D.I.N.A. est évacué pour raison médicale.

Le colonel Mesny assure le Commandement provisoire de la 5ème D.I.N.A.
Le Colonel Oger, le commandement provisoire de l’ID/5NA
Le Cdt Guillebaud le commandement provisoire du 24e R/T.T.

Le P.C. de la 5ème D.I.N.A. est installé à 13 heures à Pironchamps ;

5° - Activité de l’ennemi au cours de la journée du 16 –

En dehors de quelques bombardements sur les voies de communications, la journée du 16 est relativement calme. Mais de nombreuses patrouilles ennemies prennent le contact de nos éléments de sûreté.

6° - Ordres pour la nuit du 16 au 17 mai –

Vers 16 heures, le Commandant de la 5ème D.I.N.A. reçoit à Pironchamps, l’ordre d’opération pour la nuit du 16 au 17 mai et la journée du 17.

Cet ordre prescrit :

1)    De laisser un détachement d’arrière garde sur la P.R. occupée le 16 jusqu’à la fin de la journée du 17,

2)    De replier le reste de la 5ème D.I.N.A. à l’ouest du Canal Charleroi dont elle devra assurer la défense entre la Sambre au sud et Motte (ndlr Courcelles-Motte) inclus au nord (liaison aux lisières nord de cette localité avec la 12e D.I.M.)

La 5ème D.I.N.A. dispose pour l’exécution de son mouvement du pont de la Gd Route de Charleroi à Mons (nldr N90) et du pont de Roux (à l’exclusion du pont de Motte réservé à la 12e D.I.M.)

Ordres donnés par le Colonel Cdt la 5ème D.I.N.A. pour l’exécution de ces mouvements.

a)    Mouvements des gros
 2 colonnes

Colonne Nord : aux ordres du Lt Colonel Galtier, Cdt le 14e zouaves comprend :

-       14e zouaves

-       1° B.M.

-       22e R.A.C. (moins III/22 laissé en appui direct des détachements d’arrière garde)

Colonne Sud : aux ordres du Cdt Guillebaud, Cdt le 24e R/T.T. contenait :

-       24e R/T.T. Bie antichar n°10

-       222e R.A.

Itinéraires :    colonne nord par le p.de Roux
colonne sud par le p ; et la Grande Route de Charleroi à Mons.

Passage des têtes de colonne au pont du canal de Charleroi à 23 h.

a)    Stationnement en fin de mouvement

Ligne principale de résistance : rive ouest du canal de Charleroi 2S/Secteurs

S/Secteur Nord : de Motte (inclus) à Roux (inclus aux ordres du Lt Colonel, Cdt le 14e Zouaves disposant de :

-       14e zouaves

-       1er B.M. et 2 sections de la Bie antichars n°10

-       Appui direct I/22

S/Secteur Sud : de Roux (exclu) à la Sambre aux du Cdt Guillebaud, Cdt le 24e R/T.T. dispose de son régiment et de 2 sections de la Bie antichars N° 10 –appui direct II/22 R.A.C.

b)    Couverture du mouvement :
assurée par le détachement Thomas face à l’est disposant de :
I/ et III/6e R.T.M. Bie antichars n°655
appui direct III/22e R.A.C.

La liaison avec le détachement de l’arrière garde de la 12e D.I.M. assurée par le G.R.D.I. n°95/I escadron à cheval, l’escadron de mitrailleuses et d’engins.P.C. Vieux Campinaire

c)    P.C. de la 5ème D.I.N.A.

Maintenu à Pironchamps, jusqu’au repli du détachement Thomas

Le Q.G. de la 5ème D.I.N.A. et un élément précurseur de l’E.M. dirigé sur le futur P.C. de la 5ème D.I.N.A. à Epinois (?) dès la nuit du 16 au 17.

Nuit du 16 au 17

a)    Renseignements reçus au cours de la nuit du 16 au 17

Le Cdt de la 5ème D.I.N.A. apprend au début de la nuit du 16 au 17

1° - que la 12 D.I.M. compte ultiliser le pont de Roux qui ne sera pas libéré avant le 17 à 1 heure au plus tôt.

2° - que cette division semble se replier toute entière à l’ouest du canal de Charleroi. Le détachement de Lambusart rend compte en effet qu’il n’a plus trouvé la liaison avec aucun élément de la 12 D.I.M. au nord de cette localité, après la tombée de la nuit.

3° - que 2 Btn du (4e ?) R.I. tiennent les ponts de la Sambre entre le Chatelet et Maubeuge.

4° - qu’un groupement de G.R. aux ordres du Lt Colonel Mazut est disponible à Charleroi pour couvrir au cours de la journée du 17, l’installation du 5e C.A. sur la rive ouest du canal de Charleroi.

a)    Décisions prises par le Colonel Cdt la 5ème D.I.N.A.

En conséquence des renseignements ci-desus, le Cdt de la 5ème D.I.N.A. décide :

      1° - de réserver le pont de Roux au 14e Zouaves qui fera mouvement immédiatement derrière les derniers éléments de la 12 D.I.M.  et de détourner le 22e R.A. par le pont de la grande route de Charleroi.

       - de constituer pendant la journée du 17 une tête de pont à Charleroi avec les éléments d’arrière garde de la 5ème D.I.N.A. et les autres éléments encore stationnés dans cette localité, en vue de couvrir l’installation du Ve C.A. sur le canal de Charleroi.

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site