20 mai attaque de Locquigol

Journée du 20 mai

A/ Situation le 20 mai à 7 heures.

Le Cdt. de la 5ème D.I.N.A. rejoint, vers 7 heures, au carrefour de la Grande Carrière le Cdt. de l’ID/5NA qui lui rend compte des faits suivants :

1° - le mouvement de progression dans la forêt de Mormal a repris, dès 3 heures, dans le dispositif fixé la veille.
Le Btn. de droite du 24e R.T.T. (II/24) a refoulé la résisatnce ennemie le long des lisières N.O. Mais il est actuellement arrêté devant une résistance vers la cote 145 (1 Km N.E. de Maison Rouge) (1

2° - Le Btn de gauche du 24e  R.T.T. (I/24) et le 6e R.T.M. (réduit par les pertes de la veille à la valeur de 1 Btn) ont pu progresser sans difficulté jusqu’au au carrefour de la Grande Carrière. Ils y ont été assaillis par des auto-mitrailleuses et motocyclistes qui se sont repliés après une ½ heure de combat.
La progression continue en direction de la clairière de Locquignol.

3° - le III/24R.T.T.tient un 2e échelon derrière le Btn de droite du 24e R.T.T. achevant le nettoyage des lisières.

4° - Le 3e R.T.M. est très en retard derrière le 6e R.T.M. soumis à de très violents bombardements de l’aviation ennemie, 1 de ses chefs de Btn a été (?) en voiture il continue à exercer son commandement.


1)    Point d’appui ennemi dont le Capitaine Neaud avait, quelques heures avant abattu une des sentinelles.

 

B/ - Instructions du Colonel Cdt. de la 5ème D.I.N.A.

La reconnaissance effectuée au cours de la nuit, dans la région de Le Quesnoy a permis de constater que cette région était occupée par des éléments très mobiles mais de faibles effectifs.

Le Cdt. de la 5ème D.I.N.A. ignore si l’occupation de cette zone par le Ve C.A. a été différée par suite d’une panique de nos arrières ou d’un ordre de commandement.

Mais, quelles que soient les dispositions prévues par le Commandement, il estime que la mission qu’il a reçue relative au nettoyage de la forêt de Mormal doit être remplie.

Si, en effet, le Commandement décide de réoccuper la région de Le Quesnoy, la possession de la forêt de Mormal permettra d’appuyer efficacement son action.

Si, au contraire, la gravité de la situation a contraint les forces françaises à se replier sur Valenciennes, l’action de la 5ème D.I.N.A. sur la forêt de Mormal permettra de retarder pendant la journée du 20 l’arrivée de renforts ennemis par les axes Berlaimont,  Le Quesnoy et Landrecies - Le Quesnoy et dégagera le flanc sud du 5e C.A. en attirant sur la forêt de Mormal les élements ennemis déjà stationnés dans la région de Le Quesnoy.

Le Cdt. de la 5ème D.I.N.A. décide en conséquence de poursuivre, au cours de la journée du 20, le nettoyage de la forêt de Mormal, puis sa mission remplie, si le repli définitif des forces françaises se confirme, de déboucher par surprise en fin de journée en lisières Ouest et de rejoindre les forces françaises au cours de la nuit.

C/ Ordres donnés pour la reprise de la progression.

1° - le 3e R.T.M. occupera les lisières S.E. de la forêt de Mormal de Berlaimont, en vue
- d’empêcher l’ennemi de déboucher de Berlaimont
- de permettre à 1 groupe d’artillerie de se déployer en arrière de ces lisières et de prendre sou son feu les colonnes ennemies qui seraient perçues dans la région de Berlaimont – Maroilles – Dampierre.

2° - le 24e R.T.T. achèvera avec 1 Btn appuyé par des chars R.35 le nettoyage des lisières N.O. de la forêt de Mormal afin de permettre à 2 groupes d’artillerie d’agir sur les éléments mobiles qui seraient vus dans la région de Le Quesnoy.

3° - Les autres éléments, savoir
                       I/24e R.T.T.                            (en Ier échelon
                       6e R.T.M. réduit à 1 Btn       (en Ier échelon
                       III/24e R.T.T. (en 2eme échelon)
poursuivront leur progression en direction clairière de Locquignol Englefontaine, en vue d’interdire à l’ennemi l’accès de la route Landrecies Le Quesnoy.

Ce groupement sera appuyé par les Somua et les derniers groupes du 22e R.A.

D./ - Attaque de la clairière de Locquignol.

En arrivant à la cote 153 à l’entrée de la clairière de Locquignol, le 6e R.T.M. est attaqué par des éléments d’infanterie ennemis appuyés par des engins blindés.

Il reçoit du Cdt. de l’ID/5NA l’ordre d’enlever la cote 153 et de s’y maintenir jusqu’à l’arrivée du 24e R.T.T.

Le 6e R.T.M. parvient à refouler l’ennemi de la cote 153 mais il est à ce moment débordé par des infiltrations ennemies sur son flanc gauche.

Le Cdt. de la Division donne l’ordre au Cdt. de l’ID/5NA d’engager sur le flanc ennemi le Btn disponible du 24e R.T.T.

Mais en raison des résistances rencontrées aux lisières N.O. de la forêt, le Btn de tête de la Division (du 24e régiment ?) est à ce moment en échelon, la (?) gauche en avant.

Par suite de l’urgence de la situation, le Cdt. de l’ID/5NA apporte à l’ordre donné par le Cdt. de la Division les modalités d’exécution suivantes.

Le I/24e R.T.T. qui en échelon arrière, est à droite du 6e R.T.M. se portera à la gauche du 6e R.T.M. pour couvrir le flan ennemi.

Le II/24e R.T.T. se portera à la place du I/24e R.T.T. à droite et à hauteur du 6e R.T.M.

Le nettoyage des lisières N.O. sera achevé par le III/24e R.T.T. (Bt,. de 2e échelon).

Pendant l’exécution de ce mouvement, le groupe d’artillerie chargé d’appuyer la progression en direction Locquignol – Englefontaine échelonne ses pièces en profondeur dans la laie forestière pour renforcer la défense anti-chars.

Après un large fléchissement du 6e R.T.M., qui, débordé sur son flanc gauche, doir abandonner la cote 153, le front se stabilise à 500 m. environ à l’ouest de la voie ferrée grâce à l’intervention du I/24e R.T.T. et aux artilleries du 22e R.A.C. qui laissent approcher les engins blindés à moins de 100 mètres de leur première pièce et ouvrent brusquement le feu par surprise mettant au 1er coup le char ennemi de tête hors de combat. Les autres chars se replient, masqués par le bois.

E) – Situation à 14 heures.

A 14 heures, la situation est entièrement rétablie à l’intérieur de la forêt.

Le II/24e R.T.T., dont la Cie est restée accrochée par l’ennemi aux lisières N.O. de la forêt, a pu se déployer à la droite du 6e R.T.M.

Le III/24e R.T.T. achève le nettoyage des lisières N.O. jusqu’à la bifurcation de Jolimetz. Mais ces résistances n’ont pas encore permis au groupe des 75 qui devait agir sur Le Quesnoy de se déployer à ces lisières.

Devant le 6e R.T.M., l’ennemi semble s’être replié en ne laissant à son contact qu’un faible élément appuyé par des engons blindés qui occupent encore la cote 153 de la clairière de Locquignol.

Le 3e R.T.M., déployé aux lisières des bois, face à Berlaimont en interdit le débouché mais est assez violemment bombardé.

Le peloton motocycliste, maintenu aux lisières Nord de la forêt de Mormal signale qu’il n’y a plus de trace d’aucune force française dans la région de Bavay ; des éléments ennemis, venus de la direction de Maubeuge, sont parvenus dans la région au sud de Ba vay. Ils commencent à s’infiltrer dans la forêt de Mormal par la lisière Nord.

Des camions ennemis sont signalés dans la région d’Englefontaine en marche vers Le Quesnoy.

F.) – Décision prise par le Cdt de la 5ème D.I.N.A.

Il semble évident que les forces françaises se sont repliées en totalité sur Valenciennes, abandonnat définitivement la région de Le Quesnoy.

Le Cdt de la 5ème D.I.N.A. décide :

1° - de s’emparer de la lisière ouest de la forêt de Mormal face à Englefontaine.

2° - d’en déboucher par surprise au début de la nuit qui rendra impuissante les engins blindés ennemis. De petites actions de détail résolument exécutées suffiront à les refouler.

3° - d’atteindre, avant la fin du jour, la croupe située entre le ravin de l’Ecaillon et de la Seille qui protègeront les flancs de la division contre les engins motorisés ennemis et de rejoindre les forces françaises par un des nombreux ponts de la région de Denain.

Le faible nombre d’impédimenta des éléments de la division opérant dans la forêt de Mormal (6 Btns d’Infanterie sans leurs équipages et 3 groupes de 75 avec un seul GR) rend possible cette opération pourvu qu’elle soit exécutée par surprise par des voies de communication peu fréquentée sur lesquelles l’ennemi ne dispose sans doute que de faibles forces.

G./ - Ordres donnés par le Cdt de la 5ème D.I.N.A.

1° Nettoyage de la clairière de Locquignol et de la corne S.O. de la forêt de Mormal

Sera exécuté par les I et III/24e R.T.T. appuyés par les Somua disponibles aux ordres du Cdt Guillebaud Cdt le 24e R.T.T. L’opération commence à 19 heures afin de parvenir à la corne S.O. de la forêt de Mormal à la tombée de la nuit.

Cette lisière atteinte, poussera jusqu’au village d’Englefontaine et s’y installera définitivement face au S.O. pour couvrir dans cette direction le débouché de la Division et former ensuite son arrière-garde.

2° débouché des bois.

Sera effectué, dès que la lisière, et le village d’ Englefontaine seront occupés par nos troupes. Ce débouché aura lieu dans le dispositif suivant :

a)    Avant-garde (aux ordres du Cdt Guillebaud Cdt le 24e R.T.T.) :
- I et II/24e R.T.T.
- Batterie antichar de 47 n°655 (à 2 sections)
- 5 chars Somua
- 1 groupe de 75 du 22e R.A.C.

b)    Gros (aux ordres du Cdt. de l’ID/5NA)
- 6e R.T.M. (réduit à 1 Btn)
- reliquat de chars non employés dans les détachements de sûreté
- 2 groupes de 75 du 22e R.A.C. (moins 1 section maintenue à l’arrière garde)
- voitures de blessés
- 3e R.T.M. à 2 Btns.
Des éléments d’infanterie et quelques chars seront intercalés entre chaque batterie pour assurer leur sécurité au cours de la nuit.

c)    Arrière-garde (aux ordres du Cdt Leveque Cdt le III/24e R.T.T.) :
- III/24e R.T.T.
- 1 section de 75
- 3chars  R35

d)     Flanc garde assurées
- à Englefontaine, par le détachement destiné à constituer ultérieurement l’arrière-garde,
- à Raucourt ( ?) par un faible élément d’infanterie et 2 chars Somua
- vers la Grande Route d’Englefontaine le Quesnoy par 2 groupes comprenant chacun un petit élément d’infanterie et 2 chars Somua surveillant de part et d’autre de l’axe de marche de la colonne la direction d’Englefontaine et de Le Quesnoy.
Leur mission remplie, ces éléments passeront aux ordres du Cdt de l’arrière-garde.

e)    – Le Cdt de la Division marche derrière l’avant-garde.

f)     -  Axe de marche
Bifurcation 1 km NE du clocher d’Englefontaine, Ghissinies, Verchain, Thiant.

H – exécution du nettoyage de la corne S.O. de la forêt de Mormal

La clairière de Locquignol attaquée par les I et II/24e R.T.T. accolés tombe rapidement malgré la présence de quelques engins blindés et de pièces anti-chars ennemies qui se replient durant l’intervention de nos premiers chars.

La lisière du bois est aussitôt atteinte sans difficulté et le village d’Englefontaine occupé vers 22 heures par la III/24e R.T.T.

La division qui, au cours de cette opération préliminaire avait été regroupée dans l’ordre de marche, commence aussitôt à déboucher

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site