23 mai Canal de la Sensée

Journée du 23 mai

Au début de la matinée du 23 mai, la 5e D.I.N.A. reçoit l’ordre relever, dans la région de Noyelles (7 klms Sud de Douai) (1) les éléments de la … D.I.M. au contact de l’ennemi sur la Sensée sur le pont de Biaches exclus … liaison avec la 13e Brigade Britannique Sailly en Ostrevent , Lécluse, Arleux. Liaison au pont d’Arleux avec le 25e D.I.M. qui tenait le canal de la Sensée … Est de la 2e D.L.M.)

Le mouvement commence à 8 heures.

Après prise de contact avec le Général Lacroix, Cdt. les éléments de la 2e ( ?) D.L.M. (Général Bougrain) qui tenaient le front de la Sensée ; le dispositif… est adopté.

1) Il s’agit de Noyelles sous Bellonne

Position principale de résistance :

Tenue par le 14e zouaves, ayant ses 3 Btns en ligne (PC. Noyelles)

- A gauche : II/14e Zouaves tenant Arleux et HAMEL

- Au centre : I/14e zouaves tenant Tortequenne

- A droite : III/14e zouaves tenant Sailly en Ostrevent et assurant la liaison avec la 13e Brigade Britannique.

En outre, le Régiment est renforcé par le 1er Bataillon de Mitrailleurs et la Bie anti-chars destiné à tenir la ligne d’arrêt jalonnée par les lisières d’Estrées, Bellone et Noyelle.

Eléments réservés :

24e R.T.T. à Estrées et Noyelles.

Artillerie :

Les barrages de l’artillerie de la Division sont établis sur le point de passage de la Sensée. Tirs du 222e R.A. préparés sur les localités au Sud de la Sensée.

Les unités d’infanterie de la 5e D.I.N.A. sont rendues dans la région de Noyelle vers la fin de matinée, mais en raison d’un contact étroit avec l’ennemi, le Général Lacroix estime que dans certains quartiers les éléments de 1ere ligne ne peuvent être relevés avant la tombée de la nuit. La relève se limite donc ce jour aux éléments de 2ème ligne et aux éléments de 1ere ligne occupant les couverts.

Au cours de l’après-midi, le Cdt. de la 5e D.I.N.A. prend contact avec le Général Bougrain Cdt. la 2e D.L.M. à Izel et avec le Cdt de la 13e Brigade de l’Infanterie britannique à Graville ( ?).

Nombreux bombardements par avion et artillerie sur le secteur de la 5e D.I.N.A. et le secteur voisin, particulièrement violent sur le secteur britannique.

A 21 heures, au moment où commence à s’effectuer la 2ème relève des éléments de 1ère ligne de la 2ème D.L.M., arrivée à Noyelles du Général Altmayer Cdt le Ve CA. Le Cdt de la 5e D.I.N.A. lui rend compte de la situation : la relève s’effectue sans incident grave.

Vers 2 heures du matin arrive à Noyelles le Lieutenant de Villebrune, officier de liaison auprès de la 13e Brigade britannique. Il rend compte du repli vers le Nord des Forces britanniques à la suite d’une attaque allemande déclenchée à 21 heures sur Arras.

Quelques instants après, nouvelle visite à Noyelles du Général Altmayer Cdt le Ve C.A. qui confirme les renseignements sur le repli britannique. Il prescrit à la 5e D.I.N.A. de se remplier sur le canal de la Sensée, sa gauche au pont d’Arleux (tenu par des éléments du 38e R.I. (25e D.I.M.) ) sa droite au pont de la route Cuincy Dorignies (Nord de Douai) tenu par des éléments du ???.R.C.A.V.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site