28 mai (matin): Seclin

 Matinée du 28 mai.

En arrivant au fort de Houplin le Cdt de la 5e D.I.N.A. apprend par le Lt. Colonel Galtier qu’il avait rencontré en cours de route et emmené avec lui au fort de Houplin que l’ordre d’opération de la 5e D.I.N.A. pour la matinée du 28 n’est parvenu à aucun des destinataires de Gondecourt.

La plupart des unités de ces corps sont déjà en mouvement sur Haubourdin, les Chefs de Corps, à défaut d’ordres de la 5e D.I.N.A. ayant con… mé leurs mouvements à celui de la 1° D.M. sous les ordres de qui ils avaient été provisoirement placés le 27 au soir pour dégager la région de Gondecourt.

Le Cdt Guillebaud est déjà parti avec le I/24 R.T.T. depuis près d’une heure.

Il ne reste entre Seclin et le canal de la Hte Deule que les arrières gardes de ces régiments réunis.

- La C.R.E. et des élements du II/24 R.T.T. au fort de Houplin

- Les 2 Cies du II/14 Zouaves engagées en fin de soirée du 27 en direction du pont d’Ansevillers (ndlr : probablement pont des Ansereuilles) qui n’ont pas encore rejoint le canal à Houplin.

Situation à 8 heures :

Vers 8 heures, la région Houplin-Seclin est enfin à peu près désembouteillée de troupes à l’exception de nombreuses voitures abandonnées.

Les dernières unités du V° C.A. ont déjà dépassé Noyelles à l’exception de celles de la 5e D.I.N.A. encore en position à Seclin (groupement Tardu et sur le canal de Seclin derniers éléments de groupement Galtier et Guillebaud.

L’écoulement des colonnes sur Lille et Haubourdin est lent mais continu. Des hauteurs du fort de Houplin on voit le mouvement de repli se poursuivre au nord de Haubourdin. Le franchissement du canal de la Hte Deule semble être assuré dans la région de Haubourdin.

D’autre part, les officiers envoyés par le Cdt de la 5e D.I.N.A. pour reconnaître le point de passage des ponts de Bac de Wavrin et d’Ancoisne rapportent les renseignements suivants :

Le pont de Bac de Wavrin est intact, le détachement de garde du pont est encore à son poste, mais les débouchés Nord du pont sont occupés par l’ennemi. Le pont d’Ancoisne est détruit.

Le groupement Tardu est en place aux lisières sud et ouest de Seclin. Le Colonel Tardu et le Cdt du III/14 Zouaves placés sous mes ordres sont au fort de Houplin et ils sont venus prendre la liaison avec le Cdt de la 5e D.I.N.A.

L’ennemi est plus pressant  sur le canal de Seclin où seules quelques patrouilles ennemies sont signalées. Des mouvements ennemis assez nombreux sont au contraire signalés aux lisières des bois au sud de Seclin.

Décisions prises par le Cdt. de la 5e D.I.N.A.

Le départ de la plus grande partie du 14° Zouaves, du 24° R.T.T. et du 22° R.A. ne permet pas de forcer le passage à Bac de Wavrin.

D’autre part, les faibles éléments maintenus à Seclin et sur le canal de Seclin risquant d’être débordés par une progression allemande à l’est de …

Enfin, le dégagement de nos troupes de la région Seclin Noyelles… à la 5e D.I.N.A. de se porter à son tour dans la région de Haubourdin pour y récupérer les éléments de cette division qui ont déjà fait mouvement dans cette direction et continuent à y jouer la mission d’arrière garde que s’est assignée le général Cdt. la 5e D.I.N.A.

Le Commandant de la division décide en conséquence de décrocher un dernier élément du canal de Seclin à 10 heures 30.

Après avoir résisté dans la région d’Haubourdin le temps nécessaire  au franchissement du canal par les colonnes françaises, de la franchir à … avec la 5e D.I.N.A. et de se replier en arrière du canal de la Hte Deûle en direction d’Estaires ( ?) sur la Lys.

Colonne de gauche aux ordres du Colonel Tardu comprenant les éléments de son groupement (106° R.I. et II/14 Zouaves et 1er Btn de Mitrailleurs… un point de passage entre Haubourdin et Lille.

Colonne de droite aux ordres directs du Cdt. de la 5e D.I.N.A. (comprenant les autres éléments de la 5e D.I.N.A. : 2 Btns du 14° Zouaves, 2 Btns du 24° R.T.T., 2 groupes d’artillerie de 75 du 22° R.A.) franchira le canal de la Hte Deûle à Haubourdin après écoulement des autres divisions.

Exécution du mouvement

Le 106° R.I. peut effectuer son repli de Seclin sous couvert des éléments laissés en arrière garde, mais ces arrières gardes (sont coupés ?) du reste de la division par une progression ennemie à l’est de Seclin en direction de Noyelles qui s’effectue vers 10 heures, subissent de très grandes pertes.

Ces éléments d’arrière garde comprennent :

- Le III/14 Zouaves et le 1er Btn de Mitrailleurs qui, ayant reçu mission de (protéger ?) le repli du 101° R.I. ne peuvent se dégager à temps de Seclin. Ils perdent la totalité de leurs voiturettes et la plupart de leurs mitrailleuses … Les débris (1 centaine d’hommes environ) parviennent seuls à se replier sur Haubourdin.

- 2 Cies du II/14 Zouaves qui avaient été engagées la veille au …direction du pont d’Ansereuilles et qui coupées du pont de Bac de Wavrin ne peuvent se dégager et luttent jusqu’au 28 au soir où l’épuisement de leurs munitions les contraint à mettre bas les armes.

Le sacrifice de ces éléments qui devaient permettre de gagner le temps nécessaire à l’écoulement des colonnes du V° C.A. engagées dans Haubourdin a au moins permis  de retarder de quelques heures l’encerclement de cette localité et de prendre les mesures les plus urgentes pour assurer sa défense. Grâce à eux, les lisières sud de Haubourdin n’ont été attaquées que le 29 mai au lieu de l’être le 28 mai.

En arrivant à Haubourdin, le Général Cdt. la 5e D.I.N.A. apprend :

- Que le pont S.O. de Haubourdin est occupé par l’ennemi qui en tient fortement le débouché Nord.

- Que le pont plus à l’est est libre mais que les éléments de la 15° D.I. … la 1ère D.M. qui sont parvenus dans la région de Lomme sont arrêtés par des éléments motorisés ennemis que ces divisions s’efforcent de refouler.

Le Cdt de la 5e D.I.N.A. parvient à regrouper à Haubourdin la plupart des éléments du 14° Zouaves et 24° R.T.T. qui avaient suivi la 1ère D.M. Toutefois, le 22° R.A. et le I/24° R.T.T. avec le Commandant Guillebaud étaient déjà parvenus dans la région de Lomme échappent temporairement à la direction du Cdt. de la 5e D.I.N.A.

A Haubourdin se trouvent de nombreux éléments de la 2e D.I.N.A. ainsi que le Général Dame Cdt. cette division. Après entente entre les Généraux de la 2e D.I.N.A. et de la 5e D.I.N.A. le commandement est réparti comme suit :

La 5e D.I.N.A. prend à son compte la défense S.O. de Haubourdin jusqu’à la voie ferrée. La 2e D.I.N.A. assure la défense de la partie au nord de la voie ferrée.

Les éléments dont dispose la 5e D.I.N.A. comprennent :

- E.M. du 14° Zouaves                                             (
- 1er Btn du 14° Zouaves                                          (           aux ordres du Lt Colonel
- 2° Btn du 14° Zouaves                                           (           Galtier
(réduit à la Cie de F.V. et                                         (           Cdt le 14° Zouaves
quelques mitrailleurs)                                               (

- 2° Btn du 24° R.T.T                                                (           aux ordres du Cdt.
- Quelques isolés des 1er                                                            (           Fournier
  et 3° Btns du 24° R.T.T.                                         (           Cdt. le II/26° R.T.T. ( ?)
  et du 6° R.T.M.                                                       (

- 2°Btn du 4° R.I. (1)                                                 (
- Quelques isolés provenant des                              (           aux ordres du Colonel
  débris du 1er
B.M. et du 106°                                  (           Cdt le détachement
  R.I. qui n’ont pu se dégager que                            (           du 4° R.I.
  tardivement de Seclin                                             (

- 1 ère Cie du 29° R.A.                                              (          aux ordres du Capitaine

- 1 groupe d’artillerie du 22° R.A.                             (
  (… de groupe de la 5e
D.I.N.A.                               (           aux ordres du Colonel
  en position dans la région des                                (           Cdt le 22° R.A.
  marais de Lomme d’où ils sont                               (
  en mesure d’appuyer dans des                              (
  conditions précaires  la 5e D.I.N.A.                         (

Le 106° R.I. ayant trouvé tous les points embouteillés à l’est d’Haubourdin s’est dirigé sur Lille où il s’est installé dans le secteur de la 16° D.I. au faubourg du carrefour de la Croix de Pierre ( ?).

La présence de ce régiment étant nécessaire à la défense de ce faubourg, le 106° R.I. est laissé aux ordres du Général Juin Cdt. le secteur où le 106° R.I. se trouvait alors stationné.

Vers 12 heures, le Cdt. de la 5e D.I.N.A. apprend au P.C. du Général Dame que le Général Molinié Cdt le 25° D.I.M. est à Haubourdin et qu’il assure désormais le commandement de l’ensemble des éléments qui y sont stationnés.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site