30 mai: Haubourdin

 Journée du 30 mai

Dés le lever du jour, de nombreux chars ennemis sont signalés sur la rive Nord du Canal. Ils s’efforcent en vain de franchir le pont dans le quartier du 24° R.T.T. La plupart d’entre eux sont immobilisés au débouché. Une section de la C.R.E. du 14° zouaves en met 9 hors de combat.

Toute la journée, nombreuses tentatives d’attaques locales et d’infiltration appuyées par des bombardements d’artillerie. Une attaque allemande particulièrement violente sur le cimetière est repoussée grâce au déclenchement opportun du barrage d’artillerie.

Toutefois, les éléments harassés du Détachement Deffargues et du 14° zouaves doivent être repliés jusqu’à la lisière S.O. du cimetière et direction N.E. de ce cimetière.

A la nuit toutes les voitures automobiles sont utilisées au transport de nombreux blessés sur Lille où les allemands les accueillent sans difficultés.

Les liaisons avec le Général Molinié et le Général Dame sont fréquemment assurées au cours de la journée et des jours suivants.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×