31 mai: Haubourdin

 Journée du 31 mai

Nuit calme jusqu’à 7 h 30. A 7 h 30, reprise de tirs violents d’artillerie sur l’Ile, le Château, son par cet sur le village d’Haubourdin.

Sur le canal, nouvelle tentative infructueuse de l’ennemi pour le franchir.

Au sud, l’ennemi tente avec violence de prendre pied au cimetière et le ? … progresser en direction de la station d’Haubourdin.

Vers 15 heures, quelques points d’appui complètement détruits doivent être abandonnés, en particulier la filature et la maison d’hospitalisation près du cimetière qui sont en feu ; le Château doit être également évacué.

L’artillerie a épuisé ses munitions. Un officier du 22° R.A. rend compte que les Groupes d’artillerie de la région de Lhomme ont dû, après avoir détruit leurs pièces, les abandonner en raison de l’irruption des fantassins ennemis sur les positions d’artillerie. Les artilleurs ont continué le combat avec leurs mousquetons mais n’ont pas tardé à être contraints à mettre bas les armes.

Vers 16 h. la défense se regroupe à 150 mètres environ du PC de la Division dont l’emplacement, malgré une mise en état de défense sommaire, se prête peu à une résistance prolongée. 2 A. M. ( ?) mises par le Général Molinié à la disposition de la 5° D.I.N.A. permettent néanmoins de contenir provisoirement l’ennemi.

Il s’en suit une ligne illisible qui semble être la dernière du rapport du Lt Colonel de Gournay, CEM de la 5ème D.I.N.A. à la page 58.

Il est nécessaire de contrôler à nouveau l’original classifié à la cote 32N384 au SHAT de Vincennes pour compléter avec la page 57 manquante et les éventuelles pages suivant la 58.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site