27 mai (nuit): Seclin

Nuit du 27 au 28 mai.

Vers 22 heures, le Cdt. de la 5e D.I.N.A. apprend à son P.C., à Phalempin que le mouvement du 222e R.A. en direction d’Erlain sur la Lys (ndlr, Aire sur la Lys) n’a pu être exécuté par Wavrin, qui est déjà occupé par des éléments ennemis. Le régiment, qui a subi de lourdes pertes par les bombardements de l’aviation ennemie, s’efforce de gagner la Lys en utilisant des itinéraires plus à l’Est.

 Vers 23 heures, le Cdt. de la 5e D.I.N.A. apprend que toutes les divisions du Ve C.A. refluent sur Lille à la recherche d’un point de passage sur la Hte Deule.

Craignant un embouteillage prolongé aux points de passage encore … sur le canal de la Hte Deule, le Cdt. de la 5e D.I.N.A. décide :

     
 - De couvrir pendant la matinée du 28 mai le repli du Ve C.A. en tenant face au sud et à l’ouest le village de Seclin, et le canal de Seclin entre ce village et le canal de la Hte Deule.

      
- De constituer ultérieurement l’arrière garde du Ve C.A. après franchissement de la Hte Deule jusqu’à l’arrivée sur la Lys.

Ordres donnés

La défense du canal de Seclin sera attribuée en 3 S/Ssecteurs :

    
 - S/Secteur Sud : aux ordres du Colonel Tardu disposant des éléments aux contacts de l’ennemi dans la région Sud de Phalempin
qui se replieront sur Seclin, savoir :

  • 106° R.I.
  • III/14°Zouaves
  • 1er Btn de mitrailleurs.

Mission : couvrir en direction du Sud la défense du canal de Seclin et le canal entre Seclin inclus et le pont de Houplin exclu. 

      
 - S/Secteur Sud ( ?) : aux ordres du Cdt. Guillebaud disposant du 24e R.T.T.

Mission : barrer l’axe Gondecourt-Houplin en tenant le canal de Seclin entre le fort de Houplin inclus et mi-distance entre ce pont et celui 1 km S.E. du Pont de Bac de Wavrin.

      
 - S/Secteur Nord : aux ordres du Lt. Colonel Galtier disposant des I et II/14e Zouaves.

Mission : Barrer l’axe Gondecourt, Bac de Wavrin en constituant une tête de pont au sud de Bac de Wavrin et le 25e D.I.M. de la 5ème D.I.N.A. qui pourraient encore utiliser ce pont si la situation ennemie au nord du canal de la Hte Deule le permet. Si cette tête de pont ne peut être maintenue, assurer au minimum la défense du Canal de Seclin entre le 24e R.T.T. et le canal de la Hte Deule.

 
 - Artillerie : Les 2 Groupes d’artillerie du 22e R.A. qui, au cours de la soirée du 27 ont été en appui direct du 14° Zouaves et 24° R.T.T. continuent à appuyer ce groupement jusqu’à ce que l’installation sur le canal du Bac de Wavrin permette de leur fixer de nouvelles missions.

      
 - P.C. de la 5e D.I.N.A. : Le 28 dès le lever du jour : Pont de Houplin.

  
 - Général Cdt l’A.D./5 N.A.

  • Se rendre directement et au plus tôt à Eslain sur la Lys (ndlr : probablement Aire sur la Lys) avec mission

       - D’y grouper les éléments de la 5e D.I.N.A. qui y seront déjà parvenus (en particulier 222° R.A. et services de la Division).  
       - De commencer à préparer avec les premiers éléments arrivés la défense de ce secteur.
       - De rendre compte au Général Cdt le 5° C.A. de la situation de la 5e D.I.N.A. et des intentions du Général Cdt la Division ; 

Cet ordre rédigé au P.C. de Phalempin en présence du Colonel Tardu, du Colonel Oger et du Général Guillement leur est remis aussitôt. Il est porté par un officier d’E.M. à Gondecourt aux Cdt Guillebaud, Cdt Stengel cdt le 22° R.A. et au Lt. Colonel Galtier. Mais par suite de l’embouteillage provoqué entre Phalempin et Gondecourt par les bombardements ennemis, l’agent de liaison ne parvient à Gondecourt qu’après le départ de ce Chef de Corps que l’ordre n’atteint pas.

A 3 heures, le P.C. de la 5e D.I.N.A. est mis en place au fort de Houplin. Au cours du trajet entre Phalempin et le fort d’Houplin par Seclin, les routes sont encombrées par des équipages de toutes les divisions du  V°C .A. qui y provoquent des embouteillages inextricables.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×