Août 2010: un fanion retrouvé

Le 18 août 2010, je reçois un mail extraordinaire du Colonel Kolodziej, attaché auprès de l’Ambassade de France à Londres.  Il m’informe qu’un des fanions du 1er B.M. vient de lui être remis.

Pierre Busson, webmaster du site http://dyle1940.e-monsite.com/


Je suis le Colonel Laurent KOLODZIEJ et je suis l’attaché des forces terrestres auprès de l’Ambassade de France à Londres. Je prends contact avec vous pour vous informer qu’un Britannique , Mr Benham, vient de me confier spontanément le fanion de la deuxième compagnie du 1er BM, unité à laquelle des liens familiaux vous attachent.

Cet emblème lui vient de son père qui était dans la marine britannique durant la seconde guerre mondiale. Ayant participé à l’opération Dynamo, le père de Mr Benham a reçu ce fanion à Dunkerque des mains d’un soldat français qu’il aidait à monter à bord du bâtiment de la Royal Navy sur lequel il servait alors. Ce fanion n’a jamais quitté la famille Benham depuis 70 ans et Mr Benham fils, ne sachant qu’en faire, s’est tourné vers moi pour lui trouver une place digne de la mémoire que ses plis portent.

Bien cordialement

Colonel Laurent KOLODZIEJ

Attaché des Forces Terrestres

Ambassade de France au Royaume Uni


 

Affichage des photos recto verso du fanion de la II/1er B.M.

Fanion de la 2ème compagnie du 1er B.M.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le fanion transmis en août 2010 par Monsieur Benham fils au Colonel Kolodziej Attaché des Forces Terrestres à l'Ambassade de France au Royaume Uni.

Le fanion de la 2ème compagnie du 1er B.M. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le verso du fanion de la 2ème compagnie du 1er B.M.

La réapparition de ce fanion est surprenante. On pouvait craindre en effet qu’ils aient été détruits afin qu’ils ne tombent pas aux mains de l’ennemi. Le 1er B.M. s’est trouvé disloqué le 29 mai 1940. L’ordre initial était de rejoindre Estaires qui était sur le trajet de Dunkerque. Les ponts sur la Deûle ayant été détruits, la 5ème D.I.N.A. à laquelle le 1er B.M. était rattaché, a cherché un passage en aval vers Loos et Haubourdin. Le gros du bataillon s’est ainsi trouvé encerclé dans la poche de Lille Sud. Seuls quelques éléments ont participé à l’Opération Dynamo. Le Capitaine Crozafon qui commandait la 2ème compagnie, relate les combats menés par son unité à Lomme et à Lambersart, à l’ouest de cette poche, avant que les armes ne soient déposées, toutes les munitions ayant été épuisées.

Le soldat qui portait ce fanion a-t-il pu sortir de la poche de Lille-Sud ? La 2ème compagnie a-t-elle été disloquée entre Seclin et Lille-Sud et quelques dizaines d’hommes auraient rejoint Estaires et Dunkerque ? On peut penser que cette dernière hypothèse est la bonne mais jusqu’à présent, aucun témoignage n’apporte une réponse définitive.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×