Organisation des bataillons de mitrailleurs.

Bataillons de mitrailleurs (B.M.)

Ces unités formant corps sont initialement tenues en réserve générale, puis affectées selon les besoins, notamment aux secteurs fortifiés. On en distingue deux types : normal ou motorisé (B.M.M.) La mobilisation crée 19 bataillons de mitrailleurs.

- 11 B.M : N° 1 à 11 (un 12è B.M. a servi en juin 1940 aux 53° et 64° DI)
- 8 B.M.M : n°51 à 58.

 

(source: site Roland Gautier sur les Régiments d'Infanterie Métropolitaine. Pour en savoir plus sur la création des bataillons de mitrailleurs et sur la formation des régiments d'infanterie.)

Formations des réserves générales, destinées à tenir des fronts défensifs (3 à 4 km.) derrière un obstacle; le bataillon déployé organise des feux lointains (2 à 3 km.) par concentrations et un barrage général plus rapproché (1 km.)

Un bataillon de mitrailleurs est formé de:

  •  3 compagnies de mitrailleurs (C.M.)
  • 1 compagnie de fusiliers-volitigeurs et d'engins (C.E.F.V.)

Chaque compagnie de mitrailleurs comprend:

  • 3 sections mixtes (S.M.). Une S.M. est dotée de 4 mitrailleuses et 2 fusil mitrailleurs (F.M.)
  • 1 section de fusiliers voltigeurs

La C.E.F.V. comprend 6 sections:

  • 2 sections de fusiliers-voltigeurs.
  • 3 sections de canons. Chaque section est dotée de 3 canons de 25 m/m
  • 1 section de mortiers: 6 mortiers de 81 m/m

Elle dispose également de 6 F.M.

Le bataillon comprend également

  • une compagnie hors-rang (C.H.R)
  • un peloton moto doté de 2 F.M.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site